Actualités

Elargissement de la cible vaccinale et cas des patients immunocompétents ayant fait une infection par le SARS-CoV-2

3 mars 2021
Toute l'actu

Le 2 mars 2021, la DGS a diffusé deux notes relatives à la poursuite de la stratégie vaccinale, suite à de récents avis rendus par la HAS :

 

– note n°23 intitulée “Campagne de vaccination en ville vaccin Covid-19 AstraZeneca / élargissement de la cible vaccinale et nouvelle campagne de commande des flacons en officinetéléchargeable en suivant ce lien

 

– note n°24 intitulée “Modification du schéma vaccinal chez les personnes ayant un antécédent d’infection à Sars-Cov-2téléchargeable en suivant ce lien  

 

 

Cible vaccinale / AstraZeneca

 

Outre la vaccination des patients de 50 à 64 ans atteints de comorbidités dans les cabinets de médecine de ville avec le vaccin AstraZeneca, les patients de 65 à 74 ans avec comorbidités sont désormais inclus dans la cible vaccinale. De ce fait, l’ensemble des patients de 50 à 74 ans présentant ces comorbidités sont donc éligibles à la vaccination.

 

La DGS précise également que les médecins “peuvent proposer la vaccination avec AstraZeneca à tous leurs patients de 75 ans et plus“. 

 

 

Commande des vaccins AstraZeneca 

 

Pour la troisième campagne de commande en officine par les médecins, qui se déroule entre le lundi 1er mars au matin et le mercredi 3 mars au soir, les médecins peuvent commander jusqu’à 3 flacons de 10 doses de vaccin, à récupérer à partir du jeudi 11 mars. 

 

Pour rappel sur la procédure de commande des vaccins AstraZeneca par les médecins, nous vous invitons à vous référer en ligne au “Point pratique : La vaccination au cabinet devient possible… pour certains patients !” figurant dans le 4e rendez-vous infectieux de l’URPS MLB du 17 février 2021. 

 

 

Cas des patients immunocompétents ayant fait une infection par le SARS-CoV-2

 

La 2e note de la DGS du 2 mars 2021 revient sur le cas des patients immunocompétents ayant fait une infection par le SARS-CoV-2, (symptomatique ou non) prouvée par une PCR, un test antigénique ou une sérologie positive. 

 

Il est recommandé de réaliser leur vaccination dans un délai supérieur à 3 mois après l’infection, et de préférence avec un délai proche de 6 mois. La DGS précise aussi qu'”à ce stade des connaissances”, il convient de ne leur proposer qu’une seule dose de vaccin

 

Pour les patients ne nécessitant pas de deuxième dose, la DGS indique que le dossier de vaccination doit être “clos dans le SI Vaccin Covid dès après la première dose (cette opération pourra être faite dans l’écran de récapitulatif juste après la saisie de la vaccination).

A noter : cette fonctionnalité du SI sera effective au 11 mars. Pour les vaccinations à 1 dose faites avant le 11 mars, celles-ci devront être régularisées à cette date dans Vaccin Covid”.

 

 

Attention : des exceptions à ce schéma vaccinal à dose unique sont identifiées :

 

– les personnes présentant une immunodépression avérée (en particulier celles qui reçoivent un traitement immunosuppresseur) et les personnes âgées hébergées en établissement (EHPAD, USLD) doivent, après un délai de 3 mois après le début de l’infection par le SARS-CoV-2, être vaccinées par le schéma à deux doses ;

 

– les personnes qui ont reçu une première dose de vaccin et qui présentent une infection par le SARS-CoV2 avec PCR positive dans les jours qui suivent cette première vaccination ne doivent pas recevoir la seconde dose dans les délais habituels, mais dans un délai de 3 à 6 mois après l’infection.

 

 

Le reste de l'actu